Les niches fiscales et sociales inefficaces pointée du doigt 

le
0
INFOGRAPHIE - Un rapport piloté par l'Inspection des finances a examiné 538 mesures dérogatoires, représentant près de 104 milliards d'euros. Verdict: la moitié de ces dépenses ne sont pas efficaces.


Commandé par François Fillon, le rapport piloté par l'Inspection des finances qui évalue les niches fiscales et sociales n'a pas fini de faire parler de lui. Non seulement parce que dans le contexte actuel des finances publiques dégradées, il prend une dimension politique, que la droite comme la gauche vont vouloir exploiter... mais aussi parce que, dans chaque niche, se cache un groupe d'intérêt prêt à mordre!

Dévoilé dès samedi par Le Figaro, ce document de 6.000 pages distribue bons et mauvais points à ce système qui consiste à exonérer d'impôt ou de cotisations certains dispositifs de politique économique. Avec plus ou moins d'efficacité.

Les dizaines de hauts fonctionnaires du Trésor, du Budget, de l'Insee, des Affaires sociales ou encore de la Sécurité sociale qui ont planché sur ce sujet livrent une conclusion sans concession: 261 niches fiscales et sociales représentant plus de 52 milliards d'euros -sur un montant global de 104 milliar

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant