Les négociations israélo-palestiniennes reprendront fin octobre

le
0

(Actualisé avec reprise fin octobre) LE CAIRE, 23 septembre (Reuters) - Israéliens et Palestiniens réunis mardi au Caire ont accepté de reprendre à la fin du mois prochain les négociations sous médiation égyptienne visant à consolider le cessez-le-feu dans la bande de Gaza. Ce délai vise à permettre aux factions palestiniennes de régler des différends internes entre le Fatah, qui dirige l'Autorité palestinienne en Cisjordanie, et le Hamas, qui contrôle la bande de Gaza. La réunion organisée mardi par les services égyptiens du renseignement a débuté avec près de trois heures de retard en raison de la mort de deux militants du Hamas tués par les forces israéliennes en Cisjordanie. Ces deux Palestiniens étaient tenus responsables par les autorités israéliennes de l'enlèvement et de l'assassinat en juin de trois adolescents israéliens en Cisjordanie, événement qui a indirectement conduit au conflit de juillet-août à Gaza. (voir ID:nL6N0RO1GR ) Leur mort a été condamnée par la délégation palestinienne mais le délégué palestinien Mahmoud al Zahar a estimé qu'il ne fallait pas fournir à l'Etat hébreu de prétexte "lui permettant d'échapper à ses engagements" sur la trêve en vigueur depuis le 26 août. La séance de discussions de mardi devait servir à fixer un calendrier pour des négociations élargies. "Chaque camp a exposé les grands dossiers qu'il souhaite inclure au calendrier des négociations futures. Il a été convenu que les discussions reprendraient dans la dernière semaine d'octobre", a commenté Izzat Richek, du Hamas, dans un commentaire mis en ligne sur sa page Facebook. La délégation israélienne n'a fait aucun commentaire à son départ du Caire. Les Palestiniens demandent une levée du blocus de la bande de Gaza, tandis qu'Israël exige des garanties sur l'arrêt de la contrebande d'armes à destination du Hamas. Les Palestiniens veulent également la construction d'un port et d'un aéroport à Gaza et la libération de prisonniers appartenant au Hamas détenus en Cisjordanie, qu'ils pourraient échanger contre les dépouilles de deux soldats israéliens qui seraient détenus par le groupe islamiste. (Lin Noueihed avec Nidal al-Mughrabi à Gaza; Pierre Sérisier et Henri-Pierre André pour le service français, édité par Danielle Rouquié)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant