Les négociations indo-pakistanaises capotent avant d'avoir commencé

le
0

ISLAMABAD, 22 août (Reuters) - Les négociations de paix qui devaient s'engager dans quelques heures entre l'Inde et le Pakistan n'auront pas lieu, Islamabad reprochant à New Delhi d'imposer des conditions préalables et estimant qu'ainsi, il ne servirait à rien de discuter. Les deux frères ennemis du sous-continent asiatique se reprochaient mutuellement depuis plusieurs semaines de mettre en péril la tenue de cette rencontre attendue de longue date entre leurs conseillers à la sécurité nationale, et n'étaient pas parvenus à fixer un ordre du jour. La décision du Pakistan de renoncer a été annoncée alors que le chef de la diplomatie indienne, Sushma Swaraj, avait déclaré que les discussions ne pourraient avoir lieu si le conseiller pakistanais à la sécurité nationale Sartaj Aziz insistait pour rencontrer des séparatistes du Cachemire. "Nous en sommes arrivés à la conclusion que le projet de discussions au niveau des conseillers à la sécurité nationale des deux pays ne mènerait nulle part", a déclaré samedi soir le ministère pakistanais des Affaires étrangères. L'Inde avait fait savoir qu'elle n'était prête à discuter que des questions touchant au "terrorisme", et de rien d'autre. "Il n'est pas raisonnable que l'Inde s'arroge le droit de décider unilatéralement qu'à partir de maintenant, les questions tierces ne seront évoquées que lorsque le terrorisme aura été évoqué et éradiqué", a déclaré le ministère pakistanais dans un communiqué. (Kay Johnson; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant