Les Navy Seals libèrent deux otages en Somalie

le
0
C'est la même unité d'élite qui avait mené le raid contre Oussama Ben Laden au Pakistan.

«Failure is not an option», «l'échec n'est pas une option». Une fois de plus, les Navy Seals, l'élite des forces spéciales américaines, n'auront pas failli à leur devise. Parachutés au milieu de la nuit du 24 au 25 janvier, près du village somalien de Galkayo, une vingtaine de commandos des Team Six, l'unité la plus aguerrie et la plus secrète des Navy Seals, ont libéré en quelques minutes deux otages retenus depuis plusieurs mois.

Silencieux comme des chats, ils se sont avancés en pleine nuit jusqu'au repaire des pirates somaliens pour extraire de leurs griffes le Danois Poul Hagen Thisted et l'Américaine Jessica Buchanan, deux humanitaires kidnappés le 25 octobre dernier. L'opération, comme toutes les missions menées par les Team Six, avait reçu le feu vert de Barack Obama, qui préparait, quand elle a commencé, son discours sur l'état de l'Union.

L'opération clandestine a visiblement été décidée après que les autorités américaines eurent reçu des info

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant