Les naufragés européens du goulag sortent de l'oubli

le
0
Sept ans après l'élargissement de l'Europe, l'histoire de ces milliers de déportés reste méconnue. Un musée virtuel leur est consacré.

Conçu par l'historienne Marta Craveri, le Musée virtuel des déportés européens du goulag a vu le jour en mars dernier sur le Web. Il a nécessité trois années d'enquêtes menées par une équipe internationale de chercheurs sous la houlette d'Alain Blum, directeur du Centre d'études des mondes russe, caucasien et centre-européen (Cercec) à Paris. Après la France et la Pologne, avant la Lettonie et la Russie, il était présenté cet été à Vilnius. «Notre ambition, explique Alain Blum, était d'insérer dans l'histoire européenne ces déportations cantonnées jusqu'ici dans les mémoires nationales.»

Car, sept ans après l'élargissement de l'Union européenne, poursuit Marta Craveri, «la plupart des Européens de l'Ouest méconnaissent toujours l'histoire de leurs voisins de l'Est. Le goulag ne concerne pas que les Russes. Entre 1939 et 1953, près d'un million d'Européens, vivant dans les territoires annexés par l'URSS au début de la Seconde Guerre mondiale ou

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant