Les nationalistes turcs du MHP en congrès extraordinaire cet été

le
0
    ANKARA, 24 mai (Reuters) - Le Parti du mouvement 
nationaliste turc (MHP, opposition) a annoncé mardi qu'il se 
réunirait en congrès extraordinaire au début de l'été pour 
trancher la fronde contre son dirigeant actuel, Devlet Bahceli. 
    L'issue de cette lutte de pouvoir interne pourrait avoir un 
effet sur la volonté du président islamo-conservateur Recep  
Tayyip Erdogan d'instaurer un régime présidentiel en Turquie. 
    D'après des sondages, le MHP pourrait progresser dans les 
intentions de vote si Bahceli est écarté de sa direction. Une 
telle éventualité serait de nature à dissuader les élus 
nationalistes d'apporter les voix nécessaires à la révision 
constitutionnelle que défend Erdogan. 
    Le parti de la Justice et du Développement (AKP) du 
président turc a récupéré aux législatives anticipées de 
novembre la majorité absolue qu'il avait perdue cinq mois plus 
tôt. Mais ses 317 élus ne suffisent pas à réunir la majorité 
qualifiée des deux tiers (367) requise pour modifier la 
constitution par la voie parlementaire, ni même des trois 
cinquièmes (330) nécessaire à la tenue d'un référendum 
constitutionnel. 
    Bahceli, en poste depuis une vingtaine d'années, est 
contesté par plusieurs hauts responsables du parti, dont Meral 
Aksener, ancienne ministre de l'Intérieur, qui lui reprochent 
d'avoir fait du MHP un parti sans influence sur la vie politique 
turque. 
    Aux élections législatives anticipées du 1er novembre, le 
MHP a fait jeu égal avec le parti pro-kurde HDP. Mais avec 59 
députés, il est loin derrière les 134 élus du principal parti de 
l'opposition, le Parti républicain du peuple (CHP).  
    Contestée devant les tribunaux par la direction du parti, la 
tenue de ce congrès extraordinaire a été confirmée mardi en 
appel. 
    Le vice-président du MHP, Semih Yalcin, a annoncé que le 
parti se conformerait à cette décision de justice et a proposé 
que le congrès se tienne le 26 juin ou le 10 juillet. Bahceli, 
a-t-il ajouté, sera candidat à sa réélection. 
 
 (Humeyra Pamuk; Henri-Pierre André pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant