Les nationalistes russes ont le vent en poupe

le
0
Face aux ultras, tour à tour alliés ou ennemis, le Kremlin adopte une attitude ambiguë.

À l'approche des élections, le pouvoir russe craint les débordements ethniques et nationalistes. C'est ainsi qu'il faut interpréter le double verdict prononcé vendredi par deux tribunaux moscovites. Le premier d'entre eux a condamné à vingt ans de prison à régime renforcé le meurtrier d'un supporteur de football. Originaire du Caucase, l'accusé, Aslan Tcherkessov, avait, au cours d'une rixe, le 6 décembre 2010, mortellement blessé un fan du Spartak de Moscou, Egor Sviridov, avec un pistolet d'autodéfense. Cinq de ses coaccusés ont écopé de cinq ans.

Cette agression avait conduit le mouvement nationaliste, cinq jours plus tard, à organiser une manifestation qui avait réuni plusieurs milliers de personnes ... juste sous les fenêtres du Kremlin. Ce rassemblement avait dégénéré en affrontements avec la police, faisant 30 blessés. Ce sont les organisateurs de ces troubles qui ont également été condamnés vendredi à des peines allant de deux à cinq ans et d

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant