Les mycoses cutanées ont la peau dure

le
0
Gênantes et inconfortables, elles atteignent la peau, les ongles ou le cuir chevelu de manière superficielle mais se soignent bien avec de la persévérance.

«Pied d'athlète», onyxis, pityriasis... Ces noms ésotériques désignent des affections souvent déplaisantes mais sans gravité, les mycoses cutanées. Moins connues du public que les infections bactériennes ou virales, elles sont pour la plupart limitées à une atteinte superficielle de la peau, des ongles ou du cuir chevelu. Fréquentes, elles sont dues à des champignons filamenteux microscopiques ou à des levures qui s'installent dans la couche superficielle de la peau, des cheveux ou des ongles, d'où il est parfois ardu de les déloger.


Ces affections évoluent aussi avec nos modes de vie : la fréquence des mycoses du pied croît avec la pratique accrue du sport, les teignes du cuir chevelu se développent dans les collectivités d'enfants, les mycoses vaginales profitent de la mode de la toilette intime et les teignes zoophiles se diversifient autant que nos animaux de compagnie ...

o Les dermatophytes anthropophiles aiment l'humidité

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant