Les musulmans invités à condamner l'attentat de Charlie Hebdo

le
5

(Actualisé avec rassemblement devant Charlie Hebdo, §3-5) PARIS, 8 janvier (Reuters) - Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a exhorté jeudi les imams de toutes les mosquées de France à condamner "avec la plus grande fermeté" la violence et le terrorisme, après l'attentat meurtrier contre la rédaction de Charlie Hebdo mercredi. Les deux agresseurs, qui ont tué à l'arme automatique 12 personnes et blessé 11 autres, ont crié "Allahou Akbar", "on a vengé le prophète Mohammed, on a tué Charlie Hebdo". Des imams ont prié jeudi après-midi devant le siège de l'hebdomadaire satirique, dans le 11e arrondissement de Paris, et ont dénoncé les attaquants, qui étaient toujours en fuite. "Ce ne sont pas des musulmans, ils n'ont rien à voir avec l'islam, ce sont des criminels, des barbares", a dit l'imam de Drancy (Seine-Saint-Denis), Hassen Chalghoumi, à des journalistes. "Ils ont perdu leur âme." "C'est un moment crucial, c'est un test pour nous. Je rends hommage à tous les Français, c'est un test pour nous : montrer nos valeurs, notre solidarité, il faut faire face aux extrêmes", a-t-il ajouté. "Nous sommes tous des Français." Charlie Hebdo, qui a fait de son irrévérence à l'égard de toutes les religions une de ses marques de fabrique, avait provoqué de vives critiques des représentants du culte musulman en France en reprenant en 2006 des caricatures du prophète publiées par un journal danois. Mais l'ensemble des organisations musulmanes de France réunies jeudi à la Grande Mosquée de Paris ont invité dans un communiqué les "citoyens musulmans de France" à se joindre à la minute de silence observée à midi en mémoire aux victimes de l'attentat. Dans ce communiqué, le CFCM appelle également "les imams de toutes les mosquées de France à condamner avec la plus grande fermeté la violence et le terrorisme d'où qu'ils viennent", lors de leur prêche de la grande prière de vendredi. Il invite également les fidèles à un "rassemblement digne et silencieux à la mémoire (des) compatriotes victimes du terrorisme" à l'issue de la prière de vendredi. Il appelle enfin les citoyens de confession musulmane à se joindre massivement à la manifestation nationale prévue dimanche, "pour affirmer leur désir de vivre ensemble en paix dans le respect des valeurs de la République". (Emmanuel Jarry et Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jmmare le jeudi 8 jan 2015 à 18:50

    les instructeurs ne vont pas condamner leurs recrues

  • M9244933 le jeudi 8 jan 2015 à 17:48

    On a entendu les condamnations par quelques personnes responsables musulmans. Mais je n'ai pas encore vu des manifestations massives du peuple musulman disant "not in my name" comme en Grande Bretagne. Il faudrait qu'ils sortent de cette ambiguïté pour être crédibles, s'ils ne veulent pas que la méfiance grandisse toujours plus. Les terroristes jouent évidemment sur un rejet des musulmans pour que ces derniers se réfugient dans leur camp d'extrémistes moyennageux.

  • rodde12 le jeudi 8 jan 2015 à 17:30

    Oseront ils faire une publicité sur chaque mosquée? Et publieront ils le nom et l'adresse des imams qui refusent?

  • charleco le jeudi 8 jan 2015 à 17:26

    C'est déjà fait. mais ils peuvent insister.

  • balloche le jeudi 8 jan 2015 à 17:15

    il faut voir ce qui se dit sur les réseaux sociaux c'est aux antipodes!! en raisons des caricatures!!