Les municipales divisent le Front de Gauche

le
1
Pierre Laurent et Jean-Luc Mélenchon s'opposent à l'occasion de l'université d'été du Front de Gauche à Grenoble, en raison d'une divergence de stratégie pour le scrutin de mars. Evry, dans l'Essonne, où le second a fait ses premières armes politiques, cristalise cette opposition.

De notre envoyée spéciale à Grenoble

Samedi après-midi dans les locaux de l'université Stendhal de Grenoble, occupée ce week-end par le Front de gauche qui fait sa rentrée, Jean-Luc Mélenchon termine un débat sur la Défense et la dénonciation du marché transatlantique. A la sortie, l'ancien candidat à la présidentielle fonce sans s'arrêter au travers du grand hall où discutent les militants. C'est là qu'il croise Pierre Laurent, le numéro un communiste arrivé le matin même à ces Estivales. Les deux hommes ne ce sont pas encore rencontrés ce samedi. Mais les jours précédents, ils se sont arrosés de reproches, souvent par presse interposée. Et le matin en arrivant sur pl...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3442498 le dimanche 25 aout 2013 à 09:39

    C'est surtout après les municipales, que le front de gauche va être... plus que divisé !