Les municipales à Nice

le
0

Nice est dirigée par l'UMP et Christian Estrosi depuis 2008. Mais, comme sa voisine cannoise, la droite niçoise est déchirée puisque pas moins de deux candidatures dissidentes, Olivier Bettati et le tandem Icart-Peyrat, sont de sortie pour cette campagne. Même l'extrême droite n'est pas unie, car le FN n'a pu se mettre d'accord avec les Identitaires de Philippe Vardon et l'indépendantiste Alain Roullier, admiré d'Aimé Césaire et qui a soutenu l'ex-frontiste Jacques Peyrat aux dernières municipales. À gauche, le rocardien Patrick Allemand et le communiste Robert Injey tenteront d'exister.

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant