Les mots de passe de TV5Monde diffusés en plein 13 heures

le
1
Des mots de passe affichés sur le mur, rien de moins sûr.
Des mots de passe affichés sur le mur, rien de moins sûr.

Les images tournent en boucle sur les réseaux sociaux et ne cessent de susciter des commentaires, amusés, notamment de la part des responsables de la sécurité informatique en entreprise. Quelles images ? Celles de l'antenne et des réseaux sociaux de TV5Monde piratés par des cyberdjihadistes, en plein examen d'une loi consacrée à la surveillance numérique ? Non, celles des mots de passe des différents comptes de réseaux sociaux de la chaîne, diffusés en plein journal de 13 heures de France 2 !

Le tweet qui signale cette erreur de débutant fait le tour des réseaux sociaux : "On vous a déjà parlé du post-it avec le mot de passe écrit dessus ? Ne rigolez pas, ça existe pour de vrai", s'amuse @vinsniv jeudi soir. Avant d'ajouter l'image aux mots : "Comment faire une attaque "élaborée" chez #tv5monde ? Lisez les mots de passe affichés sur le mur." Un message déjà retweeté plus de 1 500 fois et vu plus de 100 000 fois.

comment faire une attaque "élaborée" chez #tv5monde ? lisez les mots de passe affichés sur le mur #facepalm pic.twitter.com/Af6hPCHWy8- vinzniv (@vinzniv) 9 Avril 2015

Interrogé sur le piratage dont a été victime sa chaîne, le journaliste David Delos ne se rend en effet pas compte qu'il s'exprime devant une cloison transparente sur laquelle sont fixées avec des morceaux de scotch de petites feuilles sur lesquelles sont notés tous les mots de passe d'accès aux réseaux sociaux de la chaîne. L'interviewer,...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le vendredi 10 avr 2015 à 17:18

    La protection par mots de passe : vaste fumisterie, soit ils sont complexes et affichés sur les murs soit ils sont simples et on les trouve en 5 mn.......Demandez toujours le nom du chien du responsable informatique...c'est le mot de passe général dans 90% des cas.