Les «mots d'amour» de Valls aux députés PS

le
0
Les «mots d'amour» de Valls aux députés PS
Les «mots d'amour» de Valls aux députés PS

Il est loin le temps où Manuel Valls vitupérait en privé « ces connards » de l'aile gauche du PS... C'était avant sa promotion à Matignon. Conscient d'avoir frôlé la crise politique mardi avec l'abstention record de 41 députés PS, le Premier ministre a décidé d'oublier les anathèmes, pour enfiler un casque bleu de pacificateur. « On n'est pas passés loin de la sortie de route », convient Matignon. Un mois pour réussir ? D'ici juin et le nouveau vote à risque sur le collectif budgétaire, qui mettra en actes la potion amère des 50 milliards d'économies, Valls n'aura qu'un mot à la bouche : « dialogue ». « Il veut être dans un rapport fusionnel avec la majorité. Cette relation, il faut la rebâtir », promet Matignon, qui entend « multiplier les espaces de rencontre ». Manière, en creux, de dire que les députés PS ont été laissés à l'abandon par Jean-Marc Ayrault, dont François Hollande déplorait lui-même la trop grande « discrétion » au Parlement...

Intense câlinothérapie

Un sacré changement de ton ! Les jours précédents le vote de mardi, les députés PS récalcitrants avaient eu droit à d'« amicales » pressions de la part des émissaires de Valls. « C'était sur le mode : tu es dans le groupe ou tu n'y es pas, tu ne peux pas faire ça à la famille ! » raconte un rebelle. Qui sourit : « Depuis, le ton s'est radouci. » « Il fallait un peu de brutalité », rigole un proche du Premier ministre. Après les menaces voilées, donc, les mots d'amour ? Dans les semaines qui viennent, le Premier ministre entend engager une intense câlinothérapie pour ramener à la raison les plus modérés des 41. Expert en sondages du PS, Christophe Borgel veut croire que le noyau dur des irrécupérables -- que certains vallsistes surnomment « les jihadistes » -- n'excède pas 25 à 28 élus. L'ex-ministre Delphine Batho, qui s'est abstenue mardi, confie ainsi « ne pas se ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant