Les motos et scooters en perte de vitesse

le
0

Les immatriculations de deux et trois-roues motorisés ont accusé l'an dernier une chute de 14,4%, avec 253.548 engins vendus seulement.

La moto grince et le scooter grippe. Depuis 2008, la crise a rattrapé l'univers des deux et trois-roues motorisés, dont les ventes ont connu une baisse très sensible en 2013, de 14,4%, avec 253.548 engins vendus. Et cette année un léger recul de 1,2% est anticipé, à 250.500 unités, selon les prévisions du Bipe (cabinet d'analyses et de perspectives économiques), relayées par la Chambre syndicale des importateurs d'autos et de motos (CSIAM).

«Grâce à la prévision de croissance économique de 0,8% en 2014 en France, le marché devrait être moins mauvais qu'auparavant. L'année commencée sera une période de consolidation du marché, il semble que l'on ait en effet touché le fond», explique Thierry Archambaud, secrétaire général du CSIAM.

Concrètement, le contexte économique général explique en effet la longue chute des ve...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant