Les montres jouent les assistants personnels

le
0
Elles conjuguent esthétique et innovations technologiques, s'improvisent coach et écran annexe, en restant séduisantes.

Nous l'avons rêvée communicante façon Star Trek, multifonction comme celle de James Bond ou simplement élégante pour se donner un petit air de Jude Law. Mais toujours résolument personnelle, emblématique de son propriétaire, signe ostentatoire de distinction ou symbole de modernité. Accessoire pratique, la montre n'a ­cessé d'élargir son périmètre d'activités pour ne plus se contenter d'indiquer l'heure. Montre-chronomètre dans un premier temps, puis baromètre, altimètre ou profondimètre, elle a su profiter du numérique pour s'inventer des fonctions de GPS, de podomètre et de cardiofréquencemètre. Avec l'explosion des smartphones, elle s'est approprié le rôle de commande annexe, pour afficher les appels, les SMS ou l'agenda. Maintenant que les mobiles donnent l'heure, la montre doit se trouver de nouvelles missions. Elle parle et reconnaît la...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant