Les montants de la taxe d'habitation dans les 41 plus grandes villes de France

le
6

Selon l'Observatoire du Forum pour la gestion des villes et des collectivités territoriales, les deux tiers des 41 communes françaises de plus de 100 000 habitants n'ont pas augmenté leur taux d'imposition et les abattements ont été préservés. Conséquence : dans ces villes, la hausse de la taxe d'habitation se limite à 1%, ce qui correspond à la revalorisation des bases votée au Parlement en loi de finances 2016 (1,01%). Au global, les contribuables français devront ainsi s'acquitter d'une taxe d'habitation en augmentation moyenne de 3 à 82 euros (+1%).

L'Observatoire du Forum pour la gestion des villes et des collectivités territoriales a simulé la contribution de taxe d'habitation payée par un contribuable type dans les 41 plus grandes villes françaises. Les disparités entre les territoires restent particulièrement fortes.

Pour un couple avec deux enfants habitant un logement dont la valeur locative est égale à 1,5 fois la valeur locative moyenne des logements de la commune, sa taxe d'habitation varie de 481 euros à 1440 euros entre Paris et Argenteuil, la médiane s'élevant à 1097 euros.

Dans les villes de Caen et de Nice, où la hausse de la taxe d'habitation est très modérée (+0,3%), le contribuable devra cette année débourser respectivement 1054 euros et 1098 euros. Dans onze autres communes, l'augmentation est inférieure à 1% : Grenoble (817 euros), Amiens (1206 €), Angers (909 euros), Bordeaux (1242 euros), Boulogne-Billancourt (918 euros), Le Havre (839 euros), Limoges (1169 euros), Perpignan (1196 euros), Rennes (1281 euros), Saint-Etienne (1154 euros) et Toulon (1019 euros).

Un tiers des communes, groupements ou métropoles ont toutefois assumé une augmentation significative : Nantes (1137 euros, + 6,5 %), Saint-Denis (866 euros, + 6,7 %) Saint-Paul-de-la-Réunion (1176 euros, + 7,5 %) connaissent les hausses les plus importantes.

[G]Montant de la contribution de taxe d'habitation payée par le...

lire la suite sur votreargent.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • heimdal il y a 11 mois

    Ce n'est pas le seul avantage d'habiter Paris.Il y a aussi le programle culturel qu'on te propose en France profonde qui est au ras des pâquerettes :pas moyen d'apprendre une langue étrangère ou de suivre des cours de quoi sue ce soit sans devoir faire 200 bornes.C'est consternant de devoir payer des taxes énormes pour s'enliser dans la médiocrité.

  • M7361806 il y a 11 mois

    Paris pille la province et ne paye pas d'impots !

  • remimar3 il y a 11 mois

    Tous ces chiffres ne donnent pas un indication claire des taxes par type de bien en fonction de sa localisation (centre ville ou pas) On fait un moyenne par ville ce qui ne permet pas à l'acheteur de décider de s'implanter ou pas dans la ville en question. En effet, la valeur locative n'est actuellement pas toujours corrélée à la nature et à la qualité du bien.

  • jayce003 il y a 11 mois

    Quand on voit la taxe d'habitation à Bordeaux on devine déjà que si le chauve passe c'est la ruine assurée.

  • Alanir il y a 11 mois

    un ratio taxe d'habitation / valeur du logement serait bien plus significatif que ce "logement dont la valeur locative est égale à 1,5 fois la valeur locative moyenne des logements de la commune"

  • jbs269 il y a 11 mois

    seul avantage d'habiter Paris