Les mises en chantier rebondissent grâce à une base plus favorable

le
2
ostill/shutterstock.com
ostill/shutterstock.com

(AFP) - Les mises en chantier de nouveaux logements en France ont progressé de 6,6% entre mars et mai 2013, par rapport à la même période de l'année précédente, mais elles restent en net recul sur douze mois, selon les statistiques publiées mardi par le ministère du Logement.

Les chiffres du mois dernier, qui couvraient la période de février à avril, avaient enregistré un repli de 1,1%, à 75.381 mises en chantier. Cette fois, le nombre de mises en chantier de logements neufs atteint en cumul 76.759.

Ce rebond s'explique principalement par une base de comparaison plus favorable, puisqu'en 2012 les mises en chantier, seulement en léger repli au mois de mars (-3,8%), s'étaient ensuite effondrées en avril (-26,3%) et en mai (-28,8%).

Sur douze mois, entre juin 2012 et mai 2013, le nombre de chantiers de logements neufs lancés reste en nette baisse, de 14,1% à 300.084. La chute ralentit cependant, puisqu'entre mai 2012 et avril 2013, elle était de 16,9%, à 297.438 unités.

Entre mars et mai, le nombre de permis de construire accordés pour des logements neufs, qui représentent les futures mises en chantier, a en revanche reculé de 4,8% sur un an, à 97.752, alors qu'entre février et avril, il était en progression de 3,9%, à 105.881.

Les permis de construire octroyés accentuent ainsi leur chute sur douze mois, avec un repli de 7,9% sur la période allant de juin 2012 à mai 2013, à 425.426 unités, contre une baisse de 6,6% à 433.339 il y a un mois.

abb/fz/ref/bfa

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • loco93 le mardi 25 juin 2013 à 11:32

    De toute façon, avec les prix actuels et ce depuis 2010 voir 2007, à quoi ça sert d'invertir dans l'immo pour n'avoir tout juste un rendement de 3 ou 4%? Le pigeon c'est celui qui achète à prix d'or (et quelque soit le gouvernement). Et pondre un nouveau dispositif fiscal plus incitatif pour faire augmenter encore les prix (jusqu'aux étoiles) et surtout financé par le contribuable, NON MERCI! La France serait encore moins compétitive ainsi!!

  • chimien le mardi 25 juin 2013 à 10:00

    Baisse de l'augmentation de la chute! Avec ce gouvernement et cette ministre du logement qui considère les propriétaires (bailleurs ou occupants) comme des ennemis, il ne faut surtout pas investir dans l'immobilier. Epargnez dans d'autres secteurs si vous avez de l'argent à placer et restez locataires pour ceux qui le sont: vous serez du bon coté de la barrière qui entoure les pigeons à plumer!