Les mises en chantier en très légère hausse à fin août

le
2
LES MISES EN CHANTIER EN TRÈS LÉGÈRE HAUSSE À FIN AOÛT
LES MISES EN CHANTIER EN TRÈS LÉGÈRE HAUSSE À FIN AOÛT

PARIS (Reuters) - Le nombre de logements mis en chantier a légèrement rebondi au cours des trois mois à fin août en France, porté par les logements individuels, selon les chiffres publiés vendredi par le ministère du Logement.

Les mises en chantier sont en hausse de 0,7% sur la période par rapport aux trois mois précédents, selon ces données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables, mais si elles augmentent pour les logements individuels (+3,1%), elles sont en repli pour les logements collectifs (-0,8%).

Dans le même temps, les logements autorisés ont progressé de 8,7% avec une hausse de 6,7% pour les logements individuels et de 10,3% pour les logements collectifs.

En données brutes, 345.100 logements ont été commencés sur les 12 mois à fin août, soit 4,1% de moins par rapport aux douze mois précédents.

Les permis de construire ont reculé dans le même temps ont reculé dans le même temps de 6,0% à 361.900.

Le ministère fait en outre état de taux d'annulation de permis de construire toujours supérieurs à leur moyenne de longue période, tant pour les logements individuels (15,4%) que les logements collectifs (19,2%).

Le délai moyen de mise en chantier est de 4,8 mois pour les logements individuels et 8,4 mois pour les logements collectifs, chiffres stables par rapport à juillet.

(Gregory Blachier)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pierry5 le vendredi 25 sept 2015 à 10:15

    Des logements sociaux à tour de bras, des prêts à 2% , des périodes de remboursement énormes !!! A l'époque, les gens essayaient de se constituer un bon capital pour construire. Maintenant on emprunte. Je vois pour l'avenir des banques ou organismes de crédits en difficulté, obligées de se regrouper car en cas d'inflation ils ne seront pas capables de refinancer leur passif à rembourser. C'est ce qui s'est passé avec les caisses d'épargne en Espagne. ( Bankia )

  • lilian92 le vendredi 25 sept 2015 à 09:57

    En France, il n'y a plus de liberté. Le pays est en voie de cubanisation !Les fonctionnaires s' en mettent plein les poches, les contribuables paient la note, pendant combien de temps ?Depart a la retraite a 55 voir 50 ans ... avantages écoeurants, 30h heures par semaine voir moins. Certains ne sont pas capables de dire ce qu'ils font.... deux fois plus de fonctionnaires que dans les autres pays européens, dehors tout ces bras cassés !