Les mises en chantier de logements toujours à la peine

le
0
BAISSE DU NOMBRE DE MISES EN CHANTIER
BAISSE DU NOMBRE DE MISES EN CHANTIER

PARIS (Reuters) - Le nombre de mises en chantier de logements a poursuivi sa baisse en France sur les trois mois à fin janvier pendant que les permis de construire enregistraient une nouvelle progression marquée, selon les chiffres publiés vendredi par le ministère du Logement.

Le nombre de logements commencés a reculé de 2,2% sur novembre-janvier, après une hausse de 2,7% les trois mois précédents (août-octobre), selon ces données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables.

La baisse a été un peu plus marquée pour les logements individuels (-3,8%) que pour les logements collectifs (-1,2%).

Les permis de construire ont quant à eux progressé de 5,9% sur novembre-janvier, après une hausse de 5,0% sur les trois mois précédents.

En données brutes, 349.400 logements ont été commencés sur les douze mois à fin janvier, un total en progression de 2,0% par rapport aux douze mois précédents, contre 348.800 (chiffre révisé en baisse de 3.100) sur l'ensemble de 2015.

Les permis de construire ont pour leur part augmenté de 3,7%, à 386.200, un plus haut depuis septembre 2014, contre 384.200 (chiffre révisé en hausse de 1.200) sur l'ensemble de 2015.

Sur les trois mois à fin janvier, le ministère fait état de taux d'annulation de permis de construire toujours supérieurs à leur moyenne de longue période, tant pour les logements individuels (15,1%) que les logements collectifs (23,3%).

Le délai moyen de mise en chantier était de 4,8 mois pour les logements individuels et 8,2 mois pour les logements collectifs.

(Yann Le Guernigou)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant