Les ministres russe et US de la Défense ont discuté de la Syrie

le , mis à jour à 18:36
0

WASHINGTON, 18 septembre (Reuters) - Les responsables russe et américain de la Défense se sont entretenus vendredi pour la première fois depuis un an afin de discuter du conflit en Syrie, rapporte le Pentagone. Le secrétaire américain à la Défense, Ash Carter, et le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, "sont convenus de poursuivre la discussion sur des mécanismes de désescalade du conflit en Syrie et sur la campagne contre l'Etat islamique", précise le département américain de la Défense. Dans son compte rendu de cette discussion téléphonique d'une cinquantaine de minutes, le ministère russe de la Défense note qu'elle a démontré l'existence d'un "terrain d'entente" entre les deux puissances sur la plupart des sujets évoqués. La dernière conversation entre Choïgou et le patron du Pentagone, à l'époque Chuck Hagel, remontait à août 2014. Plus globalement, les contacts militaires à haut niveau entre Washington et Moscou ont été rompus à la suite de l'annexion de la Crimée par la Russie, en mars 2014. Sur le dossier syrien, Washington, qui reproche à Moscou son soutien au régime du président syrien Bachar al Assad, se dit depuis des jours inquiet du renforcement de la présence militaire russe en Syrie, notamment dans le secteur de Lattaquié, sur la côte méditerranéenne. (voir ID:nL5N11O30C ) Cet engagement russe croissant rend crédible l'hypothèse de raids simultanés d'avions américains et russes qui nécessiteraient une forme de coordination, d'autant que le Kremlin a annoncé vendredi que la Russie examinerait la possibilité d'envoyer des troupes en Syrie si le gouvernement syrien en fait la demande. (voir ID:nL5N11O1DJ ) Ash Carter a profité de ce contact pour réaffirmer que "la mise en échec (de l'EI) et la mise en place d'une transition politique sont des objectifs qui doivent menées en même temps", rapporte-t-on de source proche de l'administration américaine. Sergueï Choïgou, ajoute-t-on de même source, "a indiqué que les activités russes étaient défensives par nature et qu'elles visaient à honorer des engagements pris auprès du gouvernement syrien". Barack Obama pense que des discussions entre les Etats-Unis et la Russie sur les différentes options militaires en Syrie marqueront une étape importante en vue d'un règlement dans ce pays, a déclaré vendredi le secrétaire d'Etat américain John Kerry, en visite à Londres. (voir ID:nL5N11O2CO ) (Phil Stewart avec Jack Stubbs à Moscou; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant