Les ministres rappelés à l'ordre par le PS

le
1
La persistance de dissonances au sein du gouvernement inquiète et agace les responsables du Parti socialiste, qui, sur le terrain, affrontent la grogne des militants.

Les ministres ont décidément bien du mal à faire valoir leur point de vue, autrement que par médias interposés. Au risque de brouiller la communication gouvernementale. Les mises en garde répétées de Matignon n'y ont rien fait. De même que la charte de déontologie qu'ils avaient tous signée en mai 2012: «Chaque membre du gouvernement a le droit de s'exprimer dans le respect de la confidentialité qui s'attache aux délibérations du gouvernement sur tout sujet, y compris les sujets extérieurs à ses attributions. Une fois que la décision est prise (...), c'est le principe de solidarité qui s'applique», stipule ce texte.

Ces derniers jours, plusieurs voix dissonantes se sont fait entendre dans l'équipe Ayrault. Lundi, le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, s'est dit «sceptique sur le prin...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Breizhll le jeudi 14 mar 2013 à 14:57

    Ayrault, aucune autorité, flanby a choisi un bloc de gelé comme premier ministre