Les ministres publient leur patrimoine, Le Guen épinglé

le
11
JEAN-MARIE LE GUEN A SOUS-ÉVALUÉ SON PATRIMOINE
JEAN-MARIE LE GUEN A SOUS-ÉVALUÉ SON PATRIMOINE

PARIS (Reuters) - L'opération transparence sur le patrimoine des membres du gouvernement, lancée après l'affaire Cahuzac, s'est révélée dans l'ensemble conclusive, un seul ministre ayant été épinglé par l'instance indépendante chargée de vérifier les déclarations.

Les aveux de l'ex-ministre du Budget Jérôme Cahuzac, qui avait admis avoir détenu un compte bancaire non déclaré en Suisse, avaient provoqué une onde de choc au printemps 2013 et contraint François Hollande à préparer une série de mesures visant à "moraliser" la vie politique.

En octobre 2013, une loi sur la transparence avait été votée, ouvrant la voie à la publication des patrimoines et des intérêts des membres du gouvernement et à leur vérification par la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP).

Sur les 30 membres du gouvernement dont les déclarations ont été passées au crible, seul Jean-Marie Le Guen, secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement, se voit reprocher par la HATVP d'avoir sous-évalué ses biens.

"Lors de l'examen de la déclaration de situation patrimoniale de M. Jean-Marie Le Guen, la Haute Autorité a relevé que les biens et droits immobiliers détenus par l'intéressé étaient évalués à des montants inférieurs aux prix constatés pour des biens comparables", souligne l'instance sur son site internet www.hatvp.fr.

"Après échanges avec la Haute Autorité, M. Le Guen a revalorisé certains de ses biens immobiliers et a fait état, pour les autres, de caractéristiques motivant son évaluation initiale", ajoute-t-elle.

Le secrétaire d'Etat se défend dans Le Monde.

"Dans ma déclaration de patrimoine, j'ai choisi de reprendre l'estimation de celui-ci effectuée par la HATVP. Personne ne peut donc parler de sous-estimation", indique-t-il.

LIVRETS, LOGEMENTS, PRÊTS

Au total, 30 des 32 membres du gouvernement, le Premier ministre Manuel Valls compris, ont rempli leur déclaration en indiquant la superficie et le prix des logements dont ils sont propriétaires, les comptes, les livrets et les assurances en leur possession, ainsi que les potentiels prêts contractés.

Les déclarations du secrétaire d'Etat chargé de la réforme de l'Etat et de la simplification Thierry Mandon et la secrétaire d'Etat chargée du commerce Carole Delga seront elles rendues publiques prochainement compte tenu de leur récente nomination.

"Déjà pratiquée dans la majorité des pays d'Europe, cette publicité a vocation à permettre aux citoyens de s'assurer, par eux-mêmes, de la mise en ?uvre des garanties de probité et d'intégrité de leurs élus", souligne la HATVP dans un communiqué.

L'ensemble des déclarations resteront en ligne "pendant toute la durée des fonctions ministérielles des personnes concernées", précise-t-elle.

(Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dotcom1 le vendredi 27 juin 2014 à 14:46

    Bizarrement aucun compte dissimulé en Suisse ou ailleurs n'a été déclaré.

  • M4568415 le vendredi 27 juin 2014 à 14:20

    Trop de ministres,trop d'élus de tout poil,trop de fonctionnaires:une seule solution pour arrêter de cautionner tout ce parasitisme,arrêter de voter .

  • bsdm le vendredi 27 juin 2014 à 14:06

    Et le redressement d'ISF de le Guen sera t-il effectif et publie ?Cela n'est rien comparé aux 400 et qqs hectares déclarés par sapin à un prix ridicule !

  • M7562359 le vendredi 27 juin 2014 à 14:00

    bravo M15317771: tout est dit dans ces 3 lignes.

  • dcouplet le vendredi 27 juin 2014 à 13:46

    et les déclarations des oeuvres d'art, elles sont où ??

  • dhote le vendredi 27 juin 2014 à 13:43

    Quel crédit accorder à ces déclarations , la ministre de la culture déclare en janvier 2014 qu'elle a souscrit une assurance vie le 7/4/2014 de 419559 €... elle pourrait faire un don aux intermittents..

  • ceriz le vendredi 27 juin 2014 à 13:43

    Tous les politiques sont des voyous! : députés , sénateurs, ministres, élus de tous poils! y en a du monde qui mange à la gamelle sur les deniers de la bête........: nos deniers!

  • faeric le vendredi 27 juin 2014 à 13:40

    L'aristocratie est loin d'avoir disparu ! Et je ne parle pas la des chefs d'entreprise dont la richesse est le fruit de leur travail, de prise de risque,etc. contrairement a nos elitres qui se gavent d'indemnités diverses et variées qui tombent quoi qu'il se passe

  • M5707335 le vendredi 27 juin 2014 à 13:38

    le but de ces déclarations, c'est bien de voir s'il y a enrichissement après mandature et non pas de crier haro sur le baudet politique, aussi déclarer peu à l'entrée constitue un risque de soupçon d'enrichissement indu à la sortie, non?

  • M1531771 le vendredi 27 juin 2014 à 13:37

    Tout cela est pathétique, on se fout de savoir ce que tel ou tel ministre a....ce qui est important c'est que ces donneurs de leçons de socialistes arrêtent de minimiser et richer sur leur patrimoine, et payent, si ils en sont redevables, l'ISF qu'ils doivent puisqu'ils veulent maintenir coute que coute c'est impôt ridicule et improductif qui a fait fuire bon nombre de contribuables...!