Les ministres européens dénoncent les crimes de guerre à Alep

le , mis à jour à 19:28
0
    LUXEMBOURG, 13 octobre (Reuters) - L'offensive menée par le 
régime syrien avec le soutien de la Russie à Alep constitue un 
usage disproportionné de la violence et "s'apparente à des 
crimes de guerre", estime un projet de communiqué des ministres 
européens des Affaires étrangères. 
    Les chefs de la diplomatie des Vingt-Sept doivent se 
retrouver à Luxembourg et ont déjà annoncé qu'ils entendaient 
"fermement condamner les attaques excessives du régime (syrien) 
et de ses alliés". 
    "L'intensité et l'ampleur des bombardements aériens sur 
l'est d'Alep sont clairement disproportionnés", poursuit le 
projet de communiqué. 
    Les raids aériens contre des hôpitaux ainsi que l'emploi de 
barils d'explosifs, de bombes à fragmentation et d'armes 
chimiques sont responsables "d'un grand nombre de victimes 
civiles et s'apparentent à des crimes de guerre", affirment les 
ministres. 
    La France et les Etats-Unis ont déjà affirmé que les 
opérations aériennes menées contre la grande ville du nord de la 
Syrie pouvaient être considérées comme des crimes de guerre dont 
se rendent responsables la Syrie et la Russie. 
 
 (Gabriela Baczynska; Pierre Sérisier pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant