Les ministres et les banquiers du G20 réforment le FMI

le
0
Les Européens abandonnent deux sièges au conseil d'administration de l'institution au profit des pays émergents. Les pays se sont aussi engagés à éviter de dévaluer de leur devise.

Ils étaient dans le collimateur, accusés d'avoir provoqué la crise financière. Les ministre des Finances et les banquiers centraux des pays du G20 réunis à Gyeongju, en Corée du Sud, sont parvenus ce samedi à un accord sur la réforme du système bancaire et des grandes institutions financières. «Il y a eu très peu de désaccords sur le sujet. Le processus d'approbation a été très simple», a décla ré un représentant sud-coréen, peu avant la levée de la séance. Dominique Strauss-Kahn, directeur général du Fond s monétaire international (FMI) parle quant à lui d'un accord «historique». «C'est la plus importante réforme jamais adoptée de la gouvernance du Fonds monétaire international», a-t-il affirmé.

Les Européens abandonnent deux sièges

Le projet de réforme, qui doit être validé par le conseil d'administration du FMI, augmente le capital de l'institution, les sièges des pays émergents à son conseil d'administration et élargit ses attribution

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant