Les ministres en stage contre les stéréotypes sexistes

le
0
Les ministres sont priés de réserver le meilleur accueil à ces «actions de sensibilisation et de formation qui permettent de nourrir la réflexion». Et Laurent Fabius comme Vincent Peillon se montrent bons élèves.

On parle layette ces derniers temps dans les ministères... pour montrer jusqu'où peuvent, paraît-il, se nichent les «stéréotypes sexistes». Ainsi, une célèbre marque de sous-vêtements (connue pour ses tissus rayés mais qui n'est pas Armor Lux...) a-t-elle apposé sur ses bodys 18 mois, roses pour les filles, les mots «coquette» ou «mignonne» tandis que sur la version garçon en bleu sont inscrits «vaillant» ou «robuste».

Les stéréotypes de la société

Après avoir cité cet exemple, la conseillère de la ministre des Droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem, chargée d'animer un séminaire de «sensibilisation au sexisme» interpelle son interlocuteur: «Pourtant les enfants n'ont conscience de leur appartenance à un sexe qu'à l'âge de t...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant