Les ministres des Finances de la zone euro se réunissent sous pression

le
0
Les ministres des Finances de l'euro et de l'UE tentent depuis lundi de s'entendre sur le traitement, avec une urgence aiguisée par l'aggravation imprévue des déficits grecs.

Comme les médecins de Molière face à un malade dont les symptômes foisonnent sans rémission, les ministres des Finances de l'euro et de l'UE tentent depuis lundi de s'entendre sur le traitement, avec une urgence aiguisée par l'aggravation imprévue des déficits grecs. Pour les dix-sept pays de la monnaie unique, d'abord, puis les vingt-sept de l'Union, le forum de Luxembourg est un point d'étape. Avant le face-à-face Sarkozy-Merkel dimanche, le sommet européen du 17 octobre et, enfin, le rendez-vous planétaire du G20 le 3 novembre. La pression monte, et le ministre britannique George Osborne en a fixé hier les échéances : «Le Fonds d'aide européen a besoin d'une force de frappe maximale, la zone euro doit renforcer ses banques, et (...) décider ce qu'elle va faire au sujet de la Grèce, pour s'y tenir.»

L'incapacité d'Athènes à tenir son déficit budgétaire dans les clous ne bouleverse pas l'ordre du jour. Lié aux performances du gouvernement Papandréou

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant