Les ministres dépriment à l'épreuve de la crise

le
1
Au sein du gouvernement, ils sont nombreux à juger que l'équipe Ayrault manque de cohésion et de liant.

Morne plaine pour la gauche au pouvoir. François Hollande l'a dit et le répétera le soir de ses v½ux aux Français: l'année 2012 a été éprouvante mais ce n'est pas fini ; l'année 2013, avec une croissance quasi nulle et une hausse du chômage, sera «difficile». Soucieux, le président a demandé à son équipe de rester mobilisée entre Noël et le jour de l'An. Le chef de l'État, qui ne prend pas de vacances, reçoit ces jours-ci plusieurs ministres, pour faire le point et préparer un séminaire de travail sur la situation économique, prévu le 4 janvier. Mercredi, il a vu Michel Sapin. Ce sera le tour vendredi de Pierre Moscovici et Jean-Yves Le Drian. «Le président est exigeant, note un ministre. Quand on le voit, il nous presse: "tu en es où, tu vas où, tel projet, c'est pour quand?" Il est très concentré.»

Mais, confrontée à l'épreuve d'une ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le jeudi 27 déc 2012 à 15:21

    SAUVE QUI PEUT. Les chaloupes à la mer! On peut comparer ce gouvernement, à une mutinerie de "matelots" qui prend le contrôle du navire en pleine tempête…puis se retrouvant au Poste de Commandement, découvrant subitement avec terreur, l’ampleur de la tâche qui les attend. On imagine facilement le "désarroi" qui les étreint, avec les difficultés qu'ils découvrent et du manque de qualification et préparation requises !...Que de TEMPS PERDU, à 1 Md€ par semaine? REVEILLEZ-VOUS !!!...