Les ministres défendent une équipe "compacte" et "armée"

le
9
LE GOUVERNEMENT DE MANUEL VALLS SE PRÉSENTE COMME UNE ÉQUIPE "COMPACTE" ET "ARMÉE"
LE GOUVERNEMENT DE MANUEL VALLS SE PRÉSENTE COMME UNE ÉQUIPE "COMPACTE" ET "ARMÉE"

PARIS (Reuters) - Les membres du gouvernement de Manuel Valls ont défendu jeudi leur équipe efficace, "compacte" et "armée" pour faire face aux défis de la France face à l'opposition de droite qui dénonce un remaniement de "contradictions et de non choix".

Manuel Valls et François Hollande ont dessiné un gouvernement "de combat" resserré composé de 16 personnalités expérimentées, dont deux nouvelles figures seulement, avec un duo composé de Michel Sapin et d'Arnaud Montebourg pour piloter l'économie.

"Aujourd'hui on a un gouvernement qui est compact (...) pour faire en sorte que l'action qui est menée soit centrée sur les grands sujets qui concernent les Français", a déclaré sur Europe 1 le nouveau porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll.

"La priorité c'est d'essayer d'aller à l'essentiel", a-t-il ajouté.

Sur France Info, la ministre des Droits des Femmes, de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, Najat Vallaud-Belkacem, a également défendu la nouvelle équipe.

"Il s'agit d'un gouvernement resserré avec des personnalités expérimentées, en avance sur des chantiers qui sont absolument prioritaires", a-t-elle dit, revendiquant une certaine "continuité" avec le gouvernement de Jean-Marc Ayrault.

"Il faut des personnalités déjà armées" pour "se mettre déjà au travail avec de l'expérience déjà acquise."

Mais ces justifications ne convainquent pas l'opposition, qui fustige une équipe d'absence de choix.

"Manuel Valls parle d'efficacité, quand je regarde le casting gouvernemental, ça n'est pas la prime à l'efficacité", a dit le député UMP Luc Chatel sur France 2.

"Cette semaine, elle ressemble à François Hollande, elle a été faite de contradictions et de non choix", a-t-il ajouté. "On entretient savamment l'hésitation entre les deux lignes au sein du Parti socialiste, ce qui est illustré par le casting de Bercy."

Le tandem formé par Michel Sapin et Arnaud Montebourg au ministère de l'Economie et des Finances est perçu comme une synthèse de plus pour François Hollande, qui tente de concilier rigueur d'un côté et croissance de l'autre.

(Chine Labbé, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • abeijou le jeudi 3 avr 2014 à 14:29

    Comme ça les copains auront une retraite de ministre et nous on continue a cotiser

  • idoine37 le jeudi 3 avr 2014 à 11:53

    je pense qu'on va aller de déceptions en déceptions....

  • M7361806 le jeudi 3 avr 2014 à 11:07

    armée de continuité...il faut de la suite dans les idées!

  • 11246605 le jeudi 3 avr 2014 à 11:05

    Effectivement, la seule arme qui marche parfaitement depuis 2 ans c'est le fisc !

  • M9035148 le jeudi 3 avr 2014 à 11:04

    Ramassis d'incapables....

  • M940878 le jeudi 3 avr 2014 à 11:03

    Hollande s'est foutu ouvertement de la g.eule des français , il paiera l'addition

  • M7361806 le jeudi 3 avr 2014 à 10:57

    Ramassis d'anciens candidats à la primaire socialiste auxquels on a rajouté l'ex du président et remplacé le candidat PRG , Jean-Michel BAYLET , mis en examen par une trés trés proche qui brille par sa jeunesse !

  • M4760237 le jeudi 3 avr 2014 à 10:57

    "Compacte" ? Vous avez dit pacte ? C'est c...

  • M4760237 le jeudi 3 avr 2014 à 10:57

    "Armée" contre tous les Français : objectif atteint. Encore bravo.