Les mines d'or préférées des banques suisses

le , mis à jour le
0
Des lingots d'or (©Paul J. Richards / AFP)
Des lingots d'or (©Paul J. Richards / AFP)

La chute de l’or à son plus bas niveau depuis cinq ans à 1.079 dollars l’once a entrainé toutes les mines d’or cotées dans le gouffre.

Le métal précieux a perdu 9% depuis le début de l’année, 17% en douze mois et 33% en trois ans, confirmant sa tendance baissière en place depuis août 2011. L’or est pénalisé par la vigueur du dollar et par la perspective d’une hausse du taux directeur américain qui augmente le coût d’opportunité dans un environnement peu inflationniste. L’or souffre également de la désaffection qui touche l’ensemble des matières premières dans le monde.  

Les achats de la Banque centrale de Chine et de la bijouterie indienne ne compensent pas les ventes des trackers investis dans l’or qui font face à d’importants retraits. Surtout, des positions vendeuses nettes se sont accumulées sur les marchés à terme.

En enfonçant le plus bas plusieurs fois testé en novembre 2014, décembre 2014 et mars 2015 dans la zone des 1.140 dollars l’once, le prix de l’or est fragilisé à court terme, les prochains soutiens se situant à 1.034 dollars et 940 dollars.

Les cours des mines d’or ont amplifié la baisse du métal précieux. L’action Barrick Gold a perdu 61% en douze mois, tombant à son plus bas depuis novembre 1989. Le cours de Newmont a chuté de 29% depuis un an et de 61%

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant