Les mines d'or péruviennes, une aubaine et une source de conflits

le
0
(Commodesk.com) L'exploitation des mines d'or péruviennes est une aubaine économique pour le pays lui-même, souligne le Conseil mondial de l'or (WGC), dans une étude parue vendredi et qui couvre les 14 dernières années. Parallèlement, elle suscite une recrudescence de conflits sociaux avec des mouvements indigènes ou paysans. D'après le WGC, plusieurs facteurs sont à prendre en considération. La fiscalité sur les capitaux générés permet au gouvernement péruvien d'augmenter significativement ses revenus, en représentant 25% de son budget (800 millions de dollars en 2009). La part consacrée aux investissements directs à l'étranger (IDE) est importante (10% du total en 2007). Le nombre de salariés au sein des quatre plus grosses mines d'or augmente chaque année, pour atteindre 5.000 en 2011 (à 99% de nationalité péruvienne). Les sites d'extraction font travailler des entreprises, qui sont locales pour 90% d'entre elles. Mais l'activité minière exacerbe les tensions, dans un pays où 40% de la population vit toujours au-dessous du seuil de pauvreté et à l'heure où les Péruviens demandent des comptes : où sont, pour eux, les bénéfices tant vantés et promis par les exploitants, lorsque ceux-ci négociaient leurs autorisations. Contrairement au Chili et au Ghana, par exemple, où les habitants ont vu leurs conditions et leur niveau de vie changer. Pour apaiser les frictions, les sociétés doivent par conséquent proposer des services à leurs mineurs, normalement dévolus contractuellement au gouvernement. Mais cela ne suffit pas et de violentes confrontations continuent d'éclater régulièrement. En septembre dernier, le président élu en juin, Ollanta Humal, a d'ailleurs augmenté la fiscalité sur les minières, dans le but de mieux lutter contre la pauvreté et de financer la mise en place d'infrastructures de base, comme des écoles ou des hôpitaux. Le Pérou, devenu le sixième producteur mondial, est l'une des plus fortes croissances d'Amérique du Sud. Les mines sont au c?ur de l'économie locale, atteignant jusqu'à 60% du PIB depuis 30 ans. L'or compte pour 60% des exportations du secteur.
Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant