Les mines d'étain de Cornouailles bientôt relancées

le
0

(Commodesk) La réhabilitation des mines d'étain de Cornouailles en Angleterre, se concrétise. Celeste Copper, une compagnie canadienne, tente d'acquérir progressivement les parts de Cornish Minerals Limited (CML) qui contrôle les permis miniers dans la région de Cornouaille, au sud de Angleterre et gère le projet de réhabilitation de la mine de South Crofty. Celeste Copper a été créée afin de développer ce projet minier, elle avait investit à hauteur de 19% dans CML en 2010 et est passée à 25% le 10 juillet dernier, son objectif étant d'atteindre les 100%.

Suite à une baisse du prix de l'étain à partir de 1985 et au manque d'investissements, les mines d'étain et de cuivre de la région avaient été fermées en mars 1998. Depuis 2001, les compagnies se succèdent pour tenter de relancer la production. Elle devrait reprendre début 2015 car presque toutes les autorisations nécessaires ont été obtenues, elle pourrait alors être exploitée pendant 80 ans. Actuellement 46 personnes travaillent sur place dans la mine de South Crofty (fusion de 34 anciennes mines) et CML espère, d'ici trois ans, monter ce chiffre à 220.

Il reste la problématique de l'Unesco, car le paysage minier des Cornouailles est inscrit au patrimoine mondial, le projet de relance de la production d'étain et de cuivre entraîne de vives polémiques. L'Unesco envisage d'établir des conditions au développement minier dans la région.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant