Les mines clandestines ont aggravé le bilan aux Philippines

le
0

Commodesk - Les mines d'or et les coupes de bois illégales ont leur part de responsabilité dans le lourd bilan du typhon Bopha à Mindanao, estiment les autorités philippines. Le typhon a tué au moins 650 personnes, laissant 1.480 blessés et 780 disparus, selon le dernier décompte.

Les mineurs clandestins érodent les collines pour en tamiser le sable, sans autorisation, sans discernement ni précautions vis-à-vis de l'environnement. Ils n'hésitent pas à utiliser des explosifs et sont périodiquement victimes d'éboulements qu'ils provoquent, a rappelé l'Agence des Catastrophes naturelles. Les autorités provinciales ferment les yeux sur ces mines.

D'après Léo Jasareno, du bureau géologique et minier du Ministère de l'Environnement et des ressources naturelles, 300.000 mines clandestines sont en activité dans le pays. Elles produiraient 70% de l'or extrait annuellement. Les Philippines ont un potentiel minier estimé à 840 milliards de dollars en or, cuivre et nickel, mais le gros de l'exploitation échappe à tout prélèvement fiscal.

En septembre 2011, des coulées de boues aggravées par la déforestation et les excavations minières avaient déjà causé la mort de 1.200 personnes à Mindanao lors du typhon Washi.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant