Les millionnaires sont devenus plus conservateurs dans leurs placements

le
0
(NEWSManagers.com) - Les personnes fortunées ont privilégié l'an dernier les placements à rendement garanti, selon le 14ème World Wealth Report publié le 22 juin par Merrill Lynch Global Wealth Management et Capgemini. Les investissements sur le marché obligataire ont ainsi représenté 31% de leur portefeuille en 2009 contre 29% en 2008. La part des actions a également augmenté, passant de 25% en 2008 à 29% en 2009, grâce à la reprise des marchés boursiers. La proportion de leurs investissements monétaires a, quant à elle, légèrement diminué.

Les investissements dans l' immobilier résidentiel ont retrouvé quelques faveurs en 2009, leur part au sein des investissements immobiliers passant de 45% à 48%. Les millionnaires ont ainsi montré une préférence pour les biens tangibles en cherchant les bonnes affaires consécutives à la chute des prix dans ce secteur. La part du patrimoine immobilier commercial a de son côté légèrement diminué, passant de 28% à 27%.

La diversification géographique fait aussi partie des changements très nets dans les allocations d' actifs en 2009. Dans l' ensemble, à l' exception de l' Amérique latine, les millionnaires ont augmenté en 2009 la part de leurs investissements hors marché domestique. " Ce flux d' actifs pourrait notamment s' orienter vers les marchés émergents, en raison de la forte croissance économique attendue dans ces pays au cours des prochaines années" , précise Laurence Chrétien, en charge du rapport pour la France au sein de Capgemini Consulting. Ce changement va à l' encontre de la tendance générale observée durant la crise où les personnes fortunées rapatriaient leurs actifs vers leur marché domestique. D' ici 2011, les millionnaires d' Amérique du Nord et d' Europe, en quête d' une plus grande rentabilité, devraient continuer d' augmenter leurs investissements en Asie-Pacifique. Parallèlement, les millionnaires européens sont susceptibles d'accroître leurs placements en Amérique du Nord afin de stabiliser leurs portefeuilles.

" Cette répartition des actifs nous montre que, malgré des signes de reprise et de croissance économique, la confiance des millionnaires a été ébranlée par la crise financière. C' est pourquoi ils adoptent une approche plus équilibrée de l' investissement et de la prise de risque. Ils privilégient ainsi des rendements plus sûrs et plus réguliers" , indique Gilles Dard, président de l'activité gestion privée France et Europe continentale de Merrill Lynch. " Pour répondre aux besoins des investisseurs les plus prudents, les sociétés de gestion privée doivent identifier clairement et prendre en considération les caractéristiques comportementales de leurs clients dans le cadre d' un conseil spécialisé et indépendant, permettant une gestion efficace de leurs portefeuilles et du risque sur le long terme" .

info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant