Les militants du FN et du Front de gauche plus actifs sur le web

le
0
13% des internautes sont actifs dans la campagne présidentielle sur Internet selon un sondage CSA pour l'observatoire Orange Terrafemina révélé par Le Figaro .

Le web va-t-il peser sur l'élection présidentielle? Le scénario d'un Obama porté par des millions de tweets n'a pas traversé l'Atlantique. Si le web est devenu «le deuxième vecteur d'informations politiques», après la télévision mais loin devant la radio et la presse selon un sondage du CSA réalisé pour l'observatoire Orange Terrafemina, il n'a pas encore mobilisé les masses.

13% actifs sur la toile

En France, ils ne sont que 13% à s'activer vraiment sur la toile pour un candidat. Parmi ces militants numériques, on retrouve les amateurs de Twitter, qui se livrent à des joutes en 140 caractères. Au delà, la plupart des e-militants sont des hommes jeunes, souvent sympathisants du Front de gauche et du FN. «Le Front national dispose de relais très actifs sur la toile», analyse l'ancien blogueur Versac, auteur de De la démocratie numérique. Notamment autour du site fdesouche, qui diffuse les idées d'extrême droite». Les militants sont ainsi alertés des articles qu

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant