Les miliciens avancent dans le chaos

le
0
REPORTAGE - En déroute à l'Est, l'armée de Kadhafi s'est repliée en bon ordre.

À al-Zuwailina

Assis dans le vent au sommet de la dune, un groupe de volontaires de la révolution libyenne regarde les bombardements aériens. On entend les avions qui tournoient dans le ciel nuageux au-dessus du désert libyen, mais on ne les voit pas. Leurs bombes, si. Des éclairs apparaissent dans les premières maisons d'Ajdabiya, des panaches de fumée s'élèvent, puis le grondement des explosions retentit. Les miliciens applaudissent. «Sarkozy, good!» avant de retourner à leurs voitures garées à quelques kilomètres au nord de la ville.

Ajdabiya, avait été prise presque sans combats mardi dernier par les forces fidèles à Kadhafi, dernière étape avant la reconquête de Benghazi, et la répression annoncée de la révolution libyenne. Dès le lendemain des premières frappes de la coalition internationale, qui ont brisé in extremis l'assaut de Kadhafi sur Benghazi, les milices révolutionnaires se sont remises en marche vers le sud. Drapeaux révolutionnaires flottant

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant