Les migrants doivent pouvoir traverser la mer Egée, dit la FICR

le
1

ATHENES, 3 novembre (Reuters) - La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) a annoncé mardi une nouvelle aide de 11,6 millions d'euros en faveur des réfugiés et des migrants qui affluent en Grèce. L'organisation, qui avait déjà débloqué 2,7 millions d'euros en septembre, estime en outre que les autoriser à traverser la mer Egée permettrait de sauver des vies et mettrait fin aux activités illégales des passeurs. "En procédant légalement, on empêcherait l'activité illégale des trafiquants et des passeurs. Les gens se sentiraient alors en sécurité et ce serait mieux organisé", a estimé Elhadj as Sy, secrétaire général de la FICR, reprenant à son compte la position des autorités grecques, lors d'une visite à Athènes. Sur les 580.000 migrants arrivés cette année en Grèce, au moins 435 sont morts noyés en mer Egée, selon l'Organisation internationale pour les migrations. Malgré des conditions météorologiques plus difficiles, les arrivées pendant les 11 derniers jours d'octobre ont augmenté de 40% par rapport aux 11 jours précédents, souligne-t-elle. Selon l'évêque de Mytilène, sur l'île de Lesbos, les corps de 20 noyés n'ont pas pu être enterrés faute de place dans les cimetières. "Un véhicule réfrigéré a été acheminé et les corps y sont entreposés jusqu'à ce qu'ils puissent être enterrés. La plupart ne sont pas identifiés et des enfants figurent parmi eux", a-t-il ajouté. (Angeliki Koutantou, Jean-Philippe Lefief pour le service français, édité par Tangi Salaün)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3182284 le mardi 3 nov 2015 à 17:38

    Dans quel sens? Ces organisations sont des cancers pour l'occident. Elles savent que les dictateurs les ignorent superbement, elles n'ont de cesse de vilipender ceux qui ont la faiblesse de les subventionner: les démocraties.