Les miettes du plan européen de croissance de François Hollande

le
6
Arnaud Montebourg et Michel Sapin, à gauche, pour la signature de la première obligation de projet européenne dans le domaine du numérique. Au centre, la Commissaire européenne Neelie Kroes, chargé du numér
Arnaud Montebourg et Michel Sapin, à gauche, pour la signature de la première obligation de projet européenne dans le domaine du numérique. Au centre, la Commissaire européenne Neelie Kroes, chargé du numér

C'est une des maigres traductions concrètes du pacte de croissance de François Hollande. Alors autant en faire une bonne promotion ! Mercredi, pas moins de trois ministres étaient présents pour présenter le tout premier "project bond" français issu du "pacte pour la croissance et l'emploi" de François Hollande, plus de deux ans après son annonce censée justifier sa ratification du traité de stabilité budgétaire européen. Dans l'hôtel Pomereu de la Caisse des dépôts du 7e arrondissement de Paris, le ministre des Finances, Michel Sapin, son collègue de l'Économie, Arnaud Montebourg, et la secrétaire d'État chargée de l'Économie Numérique, Axelle Lemaire, ont communiqué sur l'émission d'une obligation de 189 millions d'euros lancée par la société privée Axione Infrastructure* avec l'aide de la Banque européenne d'investissement (BEI). Détenue par Bouygues Énergie et services, les Caisses d'épargne, mais aussi la Caisse des dépôts, cette société participe au déploiement de l'accès à l'Internet haut débit dans les zones les plus isolées du territoire. 20 millions d'euros de garanties de la BEISi le symbole est là, la relance des investissements européens tant réclamée par la France n'est pas encore sur les rails. Loin de là. L'institution publique puise en fait dans une enveloppe minuscule de 230 millions d'euros du pacte de croissance de 2012, censée permettre d'expérimenter les "project bonds". Grâce à cet argent, la BEI...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 le jeudi 24 juil 2014 à 11:54

    RÉFORMES PROFONDES: 40 heures de travail par semaine POUR TOUS et la retraite à 65 ans pour tous JE RÉPÈTE POUR TOUS. 3 jours de délais de carence en arrêt maladie POUR TOUS . diminution de moitié du nombre des députés plafonnement de leurs revenus à 5 fois le SMIG. suppression du sénat.REMETTRE LA FRANCE AU TRAVAIL L'EXEMPLE DOIT VENIR D'EN HAUT

  • M7403983 le jeudi 24 juil 2014 à 09:04

    Du grand n'importe quoi. On amuse la galerie comme d'habitude ....

  • M1961G le jeudi 24 juil 2014 à 08:15

    Montebourg a détruit 500000 emplois en 2 ans . Montebourg empêche les investissements en France et décourage les patrons . avec hollande , ne rien faire paye d'avantage que d'investir .

  • CP1871 le jeudi 24 juil 2014 à 08:06

    ridicule...

  • soulamer le jeudi 24 juil 2014 à 07:55

    encore un pacte a la qu'on

  • Av'DiamS le jeudi 24 juil 2014 à 07:52

    ""une enveloppe minuscule de 230 millions d'euros""20 millions d'euros de garanties de la BEISi""l'émission d'une obligation de 189 millions d'euros""Vont se régaler a mettre les mains dedans....et dans 10 ans vont se taper sur le coin de la Gue-lle en se dénonçant les uns contre les autres(qui a volé??)....Mais les fonds com dab aurnot disparus, Que le peuple Paye ...