Les microbes cachés des chambres d'hôtel

le
0
Les télécommandes, les interrupteurs ainsi que les éponges et les serpillières utilisées par le personnel de nettoyage sont les objets les plus contaminés par des bactéries fécales.

Pour juger de la propreté d'une chambre d'hôtel, on est obligé de se fier aux apparences. En France comme dans les autres pays, en effet, il n'existe aucune réglementation d'hygiène dans ce domaine, aucun contrôle, si ce n'est celui de la direction départementale des Affaires sanitaires et sociales (DDASS) et seulement à la suite d'une plainte. L'attention est alors focalisée sur la sécurité des ascenseurs, des systèmes incendie, des installations électriques. C'est pourquoi des chercheurs américains ont joué les détectives. Ils sont partis à la recherche des bactéries dans six chambres d'hôtel du Texas, de l'Indiana et de Caroline du Sud. Un petit nombre qui limite la portée de leur étude mais qui a tout de même le mérite de mettre le doigt sur un problème bien réel. Katie Kirsch, de l'université de Houston, a présenté les résultats de leur enquête lors de la dernière réunion de la Société américaine de microbiologie.

Les prélèvements de surface ont

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant