Les Mexicains tournent la page Calderon

le
0
Le candidat du PRI, Enrique Peña Nieto, est le favori de la présidentielle de dimanche.

C'est un petit bonhomme moustachu, sous un chapeau qui a dû être blanc. Il brandit une page de La Jornada , journal de gauche où figure ce titre: «Nous allons rénover l'ordre politique.» Il est arrivé parmi les premiers sur le Zocalo, l'immense place centrale de Mexico qui s'enroule autour de la cathédrale. Ils seront des dizaines de milliers à le rejoindre pour assister au dernier meeting d'Andres Manuel Lopez Obrador (dit «AMLO»), le candidat du PRD (Parti de la révolution démocratique) à la présidence du Mexique, 14e puissance économie mondiale. Il est l'un des quatre à briguer le poste dimanche.

Josefina Vazquez Mota est la candidate du PAN (Parti de l'action nationale) du président sortant Felipe Calderon. Le PAN a détrôné le PRI (Parti révolutionnaire institutionnel) en 2000 après 70 ans de pouvoir. Cette femme élégante s'est difficilement imposée comme la candidate de la droite mexicaine. De nombreux caciques du parti ne la soutiennent que du bout des

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant