Les meurtres de journalistes se multiplient au Mexique

le
0
La fondatrice d'un magazine et une reporter ont été sauvagement assassinées à Mexico.

Marcela Yarce, fondatrice du journal d'investigation Contralinea, et Rocio Gonzalez, reporter indépendante, ont été assassinées à Mexico. Elles avaient disparu dans la nuit du mercredi 31 août. Quelques heures plus tard, leurs corps ont été retrouvés dénudés et ligotés dans un parc public, proche du siège de l'hebdomadaire Contralinea. Elles portaient des marques de coups et de strangulation.

L'enquête doit établir si ce crime est lié à l'exercice de leur activité. Mais le directeur de la revue Contralinea, Miguel Badillo, explique dans les colonnes du journal mexicain El Economista ne pas «avoir eu connaissance d'aucune menace qui soit. Nous ne savons pas ce qui a pu provoquer ces homicides qui ont été d'une grande sauvagerie à l'encontre de ces deux femmes.» Le dernier meurtre de journaliste dans la capitale mexicaine remonte à 1984.

La nouvelle de leur mort secoue la presse mexicaine, qui a payé un lourd tribut ces dernières années. Avec ce double homic

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant