Les méthodes pédagogiques françaises mises à mal

le
0
L'étude de l'OCDE révèle un système de plus en plus inégalitaire.

L'enquête Pisa a mis du temps à trouver sa place dans le débat très français sur l'école. Longtemps ignorée, elle est aujourd'hui l'alpha et l'oméga de l'évaluation du système. D'un excès à l'autre, dont aucun n'est exempt d'arrière-pensées idéologiques. 

• Une enquête qui a fait bouger le débat 

En 2001, quand la première enquête Pisa 2000 a révélé les piètres performances des élèves français, de nombreuses voix ont expliqué que ce mode d'évaluation ne convenait pas au système français, centré sur les connaissances, et que ces résultats étaient donc faux. Seules quelques Cassandre y voyaient la confirmation de leurs craintes sur les dérives de notre école. Depuis, cette vérité est devenue incontestable: non seulement le niveau des élèves français n'est pas bon, mais il aurait plutôt tendance à baisser légèrement (encore l'enquête ne remonte-t-elle pas avant 2000). Mais ce sont souvent les mêmes qui niaient la validité des résult

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant