Les métaux industriels au plus haut en novembre

le
0

La promesse de Donald Trump d'investir massivement dans les infrastructures américaines et la reprise de l'économie chinoise ont fait flamber les cours des métaux industriels en novembre.

La promesse de Donald Trump de reconstruire son pays

Le marché des métaux industriels a fortement réagi après l'élection de Donald Trump, le 8 novembre dernier, et la confirmation de la promesse électorale du nouveau président américain d'injecter 1 000 milliards de dollars dans la reconstruction des infrastructures de son pays. Au cours des jours suivant les résultats, le plomb a ainsi atteint son plus haut niveau depuis plus d'un an, l'étain depuis 15 mois, le nickel depuis 16 mois, le zinc depuis cinq ans et le cuivre depuis un an.

La reprise confirmée de l'économie chinoise

Parallèlement, la Chine a vu son économie reprendre sur les derniers mois, ce qui a naturellement entraîné une hausse de la demande en matières premières et participé à l'envol des métaux industriels en novembre. Représentant à lui seul 40 % de la demande mondiale en cuivre, l'Empire du Milieu a une influence considérable sur les cours du métal rouge, bien plus que les États-Unis.

Un soulagement pour les compagnies minières

Cette flambée des métaux industriels contraste avec le début de l'année 2016, lorsque les cours de ces matériaux avaient atteint un niveau plancher record depuis sept ans, plaçant un grand nombre de compagnies minières, déjà très endettées, dans une situation délicate.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant