Les mères des deux enfants noyés en Gironde portent plainte

le
6

BORDEAUX (Reuters) - Les deux mères des enfants retrouvés morts dans une piscine près de Bordeaux ont déposé plainte contre X pour "homicide volontaire", a-t-on appris jeudi de source proche de l'enquête.

Les enquêteurs privilégient la thèse de l'accident concernant la mort par noyade des deux enfants de 7 et 8 ans retrouvés mardi matin dans la piscine de la maison d'où ils avaient disparu samedi.

Les mères d'Andy et Eyrane, qui n'étaient pas sur place au moment de leur disparition, ne croient pas, comme une partie de leur famille, à cette thèse de l'accident.

Les corps des deux cousins, qui jouaient dans le jardin d'une maison d'Eysines (Gironde) avant d'en disparaître samedi en fin d'après-midi, ont été retrouvés par un enquêteur flottant, tout habillés, dans la piscine contenant une eau saumâtre et opaque.

L'autopsie pratiquée mardi a confirmé la mort par noyade et permis de constater qu'il n'y avait pas de traces de violences, la mort remontant à la nuit de samedi à dimanche.

"La mort accidentelle est privilégiée mais il reste à connaître les circonstances exactes de ce drame", a indiqué à Reuters une source proche de l'enquête.

Les enquêteurs de la police judiciaire de Bordeaux ont pu établir un scénario possible de l'emploi du temps des deux enfants.

"Ils ont disparu samedi vers 18h00, ils ont été vus près d'une pharmacie à plus d'un kilomètre où les chiens renifleurs ont suivi leur piste, puis se sont rendus plus loin jusqu'en bordure de rocade. Ils sont ensuite revenus dans la soirée vers la maison dont les occupants se trouvaient à l'intérieur pendant la diffusion du match de l'Euro de football entre la France et l'Espagne", a indiqué à Reuters une source proche de l'enquête.

Pour les policiers, ils auraient joué au football et seraient tombés accidentellement dans la piscine en voulant y repêcher leur ballon.

La question reste posée sur les conditions dans laquelle cette piscine a pu être examinée par les occupants de la maison et par les policiers sans que les corps soient repérés dans un premier temps.

Des corps peuvent séjourner dans l'eau durant 48 heures avant de remonter à la surface, a indiqué le procureur de la République Claude Laplaud.

Des analyses de l'eau retrouvée dans les poumons des enfants sont en cours. Elles devraient permettre de déterminer s'ils se sont bien noyés dans la piscine où ils ont été retrouvés.

Les recherches, qui ont mobilisé jusqu'à 200 policiers, pompiers, plongeurs et bénévoles ainsi qu'un hélicoptère et des chiens renifleurs, s'étaient étendues jusqu'au lac de Bordeaux distant de plusieurs kilomètres.

Claude Canellas, édité par Patrick Vignal

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bigot8 le jeudi 28 juin 2012 à 16:15

    si la piscine avait été aux normes comme l impose la loi pas de souci aurait déclenché l alarme et bien la c est la larme qui a été déclanchée....big humoriste

  • bigot8 le jeudi 28 juin 2012 à 16:13

    je vous rappelle que ce sont des Qi africains donc n en demandez pas trop ! en afrique aurait pas eut ce probleme y a pas d eau et pas de piscine alors la france on la quitte si on fait caguer !il devrait leur soumettre la facture des recherches helico gendarmes policiers chiens ...220 000 euros et bien sur ils ne sont pas assurés !les paris sont lancés

  • cyrilc1 le jeudi 28 juin 2012 à 16:01

    Une honte, une honte!!! La mère devrai d'abord se poser la question "que faisaient des enfants seuls près d'une rocade ou en ville à l'âge de 8 ans"! Ou était elle? et sa responsabilité dans tout ça! c'est malheureux mais tout le monde était rentre pour voir un match sans se soucier de ce qu'etaient devenus les enfants.

  • ljay1 le jeudi 28 juin 2012 à 16:00

    Mamans pourquoi avoir laissé vos enfants sans surveillance avec une piscine à proximité...Alors de grâce portez plainte contre vous en premier. C'est dur de dire cela et je comprends votre désarroi..

  • LeRaleur le jeudi 28 juin 2012 à 15:56

    C'est toujours du fric à gagner sur la mort des deux enfants. Avec ça on retourne au bled.

  • bigot8 le jeudi 28 juin 2012 à 15:09

    c est tres malien...de laisser des enfants seuls a coté d une piscine pas fermées !!! ah ces africains mdr la France c est pas la brousse par contre pour porter plainte ..;pas di poblem