Les Merah, une famille aux liens très complexes

le
0
Les relations entre Mohamed Merah et son frère Abdelkader demeurent aussi floues que les liens unissant l'ensemble de la famille.

Alors que l'enquête tente d'établir le rôle d'Abdelkader Merah, placé en détention provisoire pour «complicité d'assassinats et association de malfaiteurs en vue de la préparation d'actes de terrorisme», dans le scénario meurtrier de son frère, les relations entre les jeunes hommes demeurent au moins aussi floues que les liens unissant l'ensemble de la famille. «Ils se voyaient peu, chacun faisait sa vie avec des idées et des parcours très différents», témoigne un travailleur social qui a côtoyé les Merah dans le quartier des Izards, à Toulouse. Des différends surtout, comme l'évoque un animateur de la cité. «La mayonnaise familiale a toujours eu du mal à prendre, ça s'entendait comme chien et chat», dit-il à propos des cinq frères et s½urs et de leurs parents.

Pas vu son père depuis deux ans

La mère elle-même, Zoulikha Aziri, n'aurait eu, selon ses déclarations aux enquêteurs, que des contacts très ponctuels avec ses fils ces dernières années, n

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant