Les ménages seront les grands perdants du budget 2014

le
15
Les nouveaux prélèvements sur les revenus des Français devraient dépasser 10 milliards l'année prochaine.

Taxer les ménages et épargner - relativement - les entreprises: jamais un gouvernement de droite n'aurait osé... C'est pourtant cette équation que devrait appliquer l'équipe Ayrault dans le budget 2014. Conscient que les marges des sociétés françaises sont au plus bas, Pierre Moscovici, le ministre de l'Économie, a promis fin août à l'université d'été du Medef que leurs prélèvements seraient stabilisés l'an prochain.

Première traduction? La hausse de leurs cotisations de retraite sera compensée par une baisse de leurs cotisations à la branche famille. Quant aux pistes de travail de Bercy pour le budget de 2014 - baisse d'un point de l'impôt sur les sociétés, création d'un nouvel impôt remplaçant deux taxes inefficaces -, elles ne sont pas pénalisantes. En outre, les entreprises bénéficieront l'an prochain de 10 milliards de réductions d'impôt grâce au crédit d'impôt compétitivité emploi (Cice). Une surprise est toujours possible. Mais le climat n'a rien à voir avec celui de l'an passé. Les deux premiers textes budgétaires votés par la gauche, le collectif de l'été 2012 et le budget 2013, s'étaient traduits par 14 milliards de prélèvements supplémentaires pour les sociétés.

«Ras-le-bol fiscal»

C'est l'épisode des «pigeons», en révolte contre les nouvelles règles d'imposition des plus-values de cession, qui a fait prendre conscience à l'exécutif des dangers de la surfiscalisation. Le pacte de compétitivité a suivi peu après, marquant un premier virage vers un arrêt du matraquage des entreprises.

Pour les ménages, en revanche, le signal d'alarme vient à peine d'être tiré, avec la déclaration de Pierre Moscovici sur le «ras-le-bol fiscal» et la polémique sur la «re-défiscalisation» des heures sup. De la fin 2012 à aujourd'hui, l'exécutif et les partenaires sociaux n'ont cessé de les mettre à contribution. D'abord en décidant en novembre de relever la TVA de 6 milliards au 1er janvier 2014 pour financer une partie du Cice. Puis en abaissant le plafond du quotient familial et en augmentant les cotisations retraite. Et les pistes du budget 2014, notamment sur la suppression d'une niche concernant les complémentaires santé, n'ont rien de réjouissant. Au total, la facture de 2014 dépassera 10 milliards pour les seuls ménages. On est loin de la «pause fiscale» promise par François Hollande.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fmaury13 le mercredi 18 sept 2013 à 11:46

    vive sarko ... ?? mais enfin c'est parce que sarko est passé par là que la france est au bord de la faillite

  • celiane le mardi 17 sept 2013 à 11:31

    a lire absolument et a faire passer a son voisin...http://www.lefigaro.fr/emploi/2013/09/11/09005-20130911ARTFIG00384-comment-la-societe-produit-des-metiers-inutiles.php

  • 508RXH le lundi 9 sept 2013 à 05:14

    Depardieu a vite compris qu'il fallait partir ......Vive la droite et vive Sarko

  • j.sallio le dimanche 8 sept 2013 à 20:56

    ils ont connu Mai 68, ils veulent savoir comment cela fera pour 2014si il y a çà fera très mal

  • fbordach le dimanche 8 sept 2013 à 13:51

    Ah bon, parce que vous croyez qu'ils ne l'étaient pas déjà en 2013. Mais vous parlez surement des ménages honnêtes, qui travaillent et payent des impôts. Allez, le changement c'est maintenant....

  • h.fasque le dimanche 8 sept 2013 à 11:35

    oui et le PS les grands perdants de 2014 et 2017 ....nous n'entendrons plus parler de ce parti de voleur pour les 100 prochaines années .......

  • pichou59 le samedi 7 sept 2013 à 16:26

    on les aura aux prochaines élections!!!!!

  • pmassolo le samedi 7 sept 2013 à 15:49

    quelque chose de nouveau à nous dire????????????Cela fait 4 décades que les ménages paient pour ...euh...TOUT. Mais qui dit "ménages" pense aux nouvelles et permises unions gais... en voilà de nouveaux pigeons à plumer! Quels bande de faux-culs,quand même...

  • M5540341 le samedi 7 sept 2013 à 13:42

    * : Faire l'Unanimité (manquait le t) ^^

  • M5540341 le samedi 7 sept 2013 à 13:41

    Cela aura bientôt une fin. Les Français n'en peuvent plus toutes classes sociales confondues (enfin, ceux qui travaillent bien sûr). Ce gouvernement aura fait la chose la plus incroyable sous la Vème République : Faire l'Unanimié ! Mais contre eux.....