Les menaces qui pèsent toujours sur l'UMP

le
0
La médiation de Juppé ne supprime pas tout risque d'implosion, comme il le reconnaît lui-même.

L'«instance collégiale» présidée par Alain Juppé devrait rendre ses conclusions «sous quinze jours», selon le maire de Bordeaux. Mais plusieurs questions resteront posées.

o Le vainqueur désigné par Alain Juppé sera-t-il proclamé président de l'UMP?

La tentation de répondre par l'affirmative est forte, puisque Jean-François Copé et François Fillon ont tous les deux accepté de se soumettre au «verdict» de Juppé. Mais ce serait beaucoup trop ­simple. Les copéistes demandent que les plaintes dont ils ont saisi la Commission des recours de l'UMP soient prises en compte. Les fillonistes, eux, considèrent que cette commission est acquise à Copé et veulent sortir du jeu cette commission. Refusant d'entrer dans cette querelle, Juppé a fait savoir qu'il trancherait lui-même tous les litiges. S'il déclare Fillon vainqueur, l'ex-premier ministre reviendra-t-...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant