Les menaces en Iran dopent le pétrole, l'or et l'argent

le
2
Après que Téhéran a affirmé être capable d'interrompre le trafic maritime dans le détroit d'Ormuz, un passage stratégique pour le trafic maritime pétrolier, les cours de l'or noir et des valeurs refuges grimpent.

Les vives tensions entre l'Occident et l'Iran provoquent une poussée de fièvre sur les marchés pétroliers. Le baril de «light sweet crude» (WTI) pour livraison en février s'apprécie ce matin en Asie de 1,45 dollar à 100,28 dollars et le baril de Brent de la mer du Nord pour même échéance prend 1,02 dollar à 108,40 dollars. Selon les analystes, ces hausses s'expliquent par l'enthousiasme ce matin de tous les marchés financiers asiatiques ouverts (Tokyo demeurant fermé pour cause de jour férié), les bons chiffres industriels publiés en Chine et par les regains de tension dans le golfe persique.

Téhéran a en effet testé hier trois missiles de croisière lors de man½uvres navales dans la région du détroit d'Ormuz. Le pays affirme avoir ainsi la capacité de fermer ce passage stratégique pour le trafic maritime pétrolier, en cas de sanctions contre ses exportations pétrolières. Des sanctions décidées par Washington et les pays européens pour pousser l'Iran

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4189758 le mardi 3 jan 2012 à 09:14

    JPi - « Fin des abus ». Pas de solution proposée par Sarko et Merkel. Pourtant réduire nos dépenses, d'une façon drastique et ils le savent tous, est la solution. 1- Fin des 35 h , 2 -Plafonnement des retraites , 3- réduction (-20%) des salaires et retraites de la fonction publique européenne , 4 - fin des niches fiscales... des parachutes dorés, des primes, des salaires mirobolants =: Ah ça viendra, ça viendra, ça viendra ...

  • M4189758 le mardi 3 jan 2012 à 09:13

    JPi - Il y en a qui ont de réelles dispositions pour se trouver des ennemis. Après bien d'autres aujourd'hui la Turquie, l'Iran... Il faut bien attirer l'attention ailleurs que sur NOS PROBLEMES. J'ai souvenance que la France , encore sous Chirac, faisait ses essais nucléaires contre l'avis de tous (les autres). La France est un grand pays qui fait et fera ses choix. Mais il faut aussi accepter: l'Iran est un grand pays.