Les meilleurs enseignants ne sont pas mieux payés que les autres

le
1
En 40 ans de carrière, un enseignant très bien noté ne perçoit que 16,4 % de plus que celui qui progresse uniquement «à l'ancienneté».

«Les écarts de rémunération sont faibles et au détriment des meilleurs enseignants», dénonce la Cour des comptes dans son rapport «Gérer les enseignants autrement». En cumul sur 40 ans de carrière, un enseignant qui progresserait toujours «au grand choix» - c'est-à-dire grâce à la bonne notation de ses supérieurs - percevrait 16,4 % de plus que celui qui progresserait uniquement «à l'ancienneté». Mais de toute façon, en pratique, «cette différence est moindre et peu ressentie par les intéressés», observe la Cour. Car les cas théoriques extrêmes se rencontrent rarement. L'ancienneté compte fortement pour accéder aux échelons maximum de la grille (la hors classe). De fait, au bout de 10 ans de carrière, l'écart maximum de rémunération n'est que de 6 %.

Les comparaisons internationales fournies par l'OCDE font apparaître que...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • rodde12 le mercredi 22 mai 2013 à 15:50

    Tout le monde sait bien que dans l'éducation nationale c'est encore le régime soviétique. Il a tort de s'en plaindre car si j'avais à décider les profs devraient donner des cours aux élèves en difficulté pendant les vacances et gratuitement. Ils sont largement payés pour cela.