Les médicaments ne seront pas vendus en grande surface, dit Macron

le
14
BERCY NE COMPTE PAS REMETTRE EN CAUSE LE MONOPOLE PHARMACEUTIQUE SUR LA VENTE DE MÉDICAMENTS
BERCY NE COMPTE PAS REMETTRE EN CAUSE LE MONOPOLE PHARMACEUTIQUE SUR LA VENTE DE MÉDICAMENTS

PARIS (Reuters) - Aucun médicament ne sera vendu en grande surface, a déclaré jeudi le ministre de l'Economie Emmanuel Macron, au lendemain de la présentation d'un projet de loi visant notamment à simplifier les conditions d'installation des pharmaciens.

Cette possibilité avait été évoquée par son prédécesseur Arnaud Montebourg. Le ministère de la Santé a quant à lui toujours défendu le monopole des pharmacies sur la vente de médicament et leur rôle de commerce de proximité.

"On ne mettra pas des médicaments (...) en grande surface (...) parce qu'aujourd'hui on ne manque pas de pharmacies, les prix ne sont pas excessifs (...) et ensuite parce qu'il y a une sensibilité forte que j'ai pu mesurer dans mes contacts sur la sécurité sanitaire", a déclaré Emmanuel Macron sur France Inter.

"L'idée que des médicaments, même non prescrits, puissent être vendus en supermarché, c'est un peu une atteinte au modèle de société auquel les Français tiennent", a-t-il ajouté.

Certains supermarchés comme les Centres Leclerc souhaitent commercialiser les médicaments sans ordonnance dans leurs parapharmacies, sous contrôle de pharmaciens. Selon Michel-Edouard Leclerc, les médicaments pourraient alors être vendus 20 à 25% moins cher.

"Rien n'empêche Monsieur Leclerc d'avoir une officine de pharmacien dans son Leclerc ou devant son Leclerc", a dit Emmanuel Macron. "Mais ce pharmacien aura l'indépendance d'un professionnel de santé."

Le ministre de l'Economie a esquissé mercredi les grandes lignes d'un projet de loi qui doit permettre de lever les "blocages" de l'économie française et doper son potentiel de croissance ébranlé depuis la crise de 2008-2009.

Il souhaite notamment faciliter l'ouverture, le transfert et le regroupement des pharmacies, complexes alors que les besoins augmentent.

Emmanuel Macron a par ailleurs indiqué jeudi que des mesures visant à réduire les coûts et les délais d'obtention du permis de conduire seraient annoncées "dans les prochaines semaines".

(Chine Labbé, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Alexccar le jeudi 16 oct 2014 à 13:32

    Le macron n'a toujours rien compris, moi j'achète sur internet (Belgique, Angleterre) et je paye bien moins cher qu'en france les mêmes marques... Il y a bien un vrai problème dans cette france d'aigris.

  • duine le jeudi 16 oct 2014 à 12:02

    mlaure13,vos interventions sont en général très intéressantes sur bourso et vous devez donc savoir qu'en france, on ne peut malheureusement faire du cas particulier car les gens mal intentionnés ont tendance à s'engoufrer dans la brêche et donc les cas particuliers se transforment en généralité

  • duine le jeudi 16 oct 2014 à 12:00

    mais à vrai dire ce n'est pas cette corporation qui me rebute le plus...J'ai plutot un dégout profond pour tout vous dire des notaires, huissiers...Que cela soit claire, excepté pour acheter mon bien immo, je n'ai pas eu à faire à eux!!!

  • M5707335 le jeudi 16 oct 2014 à 11:37

    M. Leclerc ne peut pas ouvrir une pharmacie faute d'être pharmacien, non?

  • mlaure13 le jeudi 16 oct 2014 à 11:33

    duine...il ne faut surtout pas tout mélanger...chaque cas est différent et doit être traité en conséquence...et râler pour râler n'est pas constructif ...!-)))

  • mlaure13 le jeudi 16 oct 2014 à 11:30

    benoitdh...il y en a surtout bcp d'autres qui feraient mieux de se taire ?!!!...:-)))

  • duine le jeudi 16 oct 2014 à 11:10

    quel est le produit le plus destructeur entre 1 blle de whisky et 1 boite d'aspirine?

  • duine le jeudi 16 oct 2014 à 11:09

    Pensez vous réellement que la réforme qui aurait pu être mise en place en vendant CERTAINS médicaments dans les grandes surfaces auraient pu toucher TOUS les médicaments.Voyons, il aurait été délirant de vendre des médicaments type tranxene 50 ou autre dans les rayons des grandes surfaces ce que les pharmacies auraient pu continuer à vendre sans problème.Les pharmaciens ne voulaient pas s'asseoir sur la manne financière que leur rapporte ces types de médicaments à hautes marges.

  • frk987 le jeudi 16 oct 2014 à 11:02

    Pour les stations service, effectivement c'est un vrai drame, soit on habite une grande ville et l'on prend ses précautions, soit on habite à la campagne et l'on est obligé de passer par le carburant de m... vendu dans les super U. Suivant le taux de compression de votre véhicule rouler avec du super U, c'est une catastrophe par manque d'additifs.

  • domin288 le jeudi 16 oct 2014 à 11:02

    @M9946587 +1000 en accord avec vous. Et en désaccord profond avec Duine. Certes réforme est inappropriée, car plus destructrice que constructive. Le seul fait serait d'exploser la réforme de 1939 sur la phytothérapie.