Les médicaments contre la fièvre amplifient les épidémies de grippe

le
0

Une modélisation canadienne estime que la prise généralisée d'antipyrétiques induit une hausse de 5 % du nombre de cas de grippe.

Les médecins prescrivent presque systématiquement à leurs patients grippés des médicaments contre la fièvre (paracétamol, aspirine ou ibuprofène). Des chercheurs de l'université canadienne de McMaster laissent pourtant entendre dans une étude parue mercredi dans Proceedings of the Royal Society B que cette pratique pourrait favoriser la propagation de la maladie à l'échelle d'une population.

De précédentes études avaient montré que le furet (le meilleur modèle animal pour la grippe humaine) expulsait plus de particules virales lorsqu'on lui administrait ces molécules dites antipyrétiques. En intégrant cette augmentation de l'excrétion virale sous traitement antifièvre dans les modèles de contagion, les scientifiques canadiens ont constaté que cela induisait une hausse de 5 % du nombre de cas pour la grippe saisonnière. Il s'ag...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant